FOURS À CHAUX DGM [BE]

FOURS À CHAUX DGM [BE]

> EN

The story of this site located in the mosan valley starts at the XIIIth and XIVth centuries, with the exploitation in quarry of the mosan stone (or « blue stone »), which was considered high quality. The blocks of limestone were cut in open-air but also in subterranean galleries that are now closed to the public.

The lime kilns in the pictures were built since 1872. During almost a century, this impressive construction attached to the mountain has seen many changes among which the successive addition of new kilns (finally eight, arranged on a 68 meter length) and the evolution of new technologies.

These lime kilns worked on a continuous process, fed 24 hours a day. Several layers of fuel (previously coal, then coke) and limestones were successively piled from the top of the kilns, then burned by a process of calcination. After cooling, the lime was extracted from the bottom. It was then used in mortars for construction.

Closed since 1971, these lime kilns are today abandoned and poorly secured (in spite of important risks of fall). A part of the cliff and the former quarry is still used by a climbing club.

> FR

L’histoire de ce site situé dans la vallée mosane remonte aux XIIIe et XIVe siècles, lorsque la pierre mosane ou « pierre bleue », réputée d’une grande qualité, commence à être exploitée en carrière. Les blocs de pierre calcaire y étaient taillés à ciel ouvert mais aussi dans des galeries souterraines aujourd’hui fermées au public.

Les fours à chaux furent quant à eux construits à partir de 1872. Pendant près d’un siècle, cette imposante construction accolée à la montagne a connu de nombreux remaniements parmi lesquels l’ajout successif de nouveaux fours (finalement au nombre de huit, disposés sur une longueur de 68 mètres) et l’évolution de nouvelles technologies et procédés.

Ces fours fonctionnaient à feu continu, alimentés 24h sur 24. Des couches de combustibles (auparavant du charbon, puis du coke) et de pierres à chaux (calcaires) étaient empilées successivement depuis le haut des fours, puis brûlées par un procédé de calcination. La chaux ainsi produite après refroidissement était récupérée par le bas et acheminée, prête à l’usage dans les mortiers pour la construction.

Fermés depuis 1971, ces fours sont aujourd’hui à l’abandon dans un site étonnement peu sécurisé (malgré des risques de chute importants). Une partie de la falaise et des anciennes carrières est encore employée par un club d’escalade de la région.

FOURS À CHAUX DGM [BE]
FOURS À CHAUX DGM [BE] FOURS À CHAUX DGM [BE]
FOURS À CHAUX DGM [BE] FOURS À CHAUX DGM [BE]
FOURS À CHAUX DGM [BE] FOURS À CHAUX DGM [BE]
FOURS À CHAUX DGM [BE] FOURS À CHAUX DGM [BE]
FOURS À CHAUX DGM [BE] FOURS À CHAUX DGM [BE]
FOURS À CHAUX DGM [BE] FOURS À CHAUX DGM [BE]
FOURS À CHAUX DGM [BE] FOURS À CHAUX DGM [BE]
FOURS À CHAUX DGM [BE] FOURS À CHAUX DGM [BE]
FOURS À CHAUX DGM [BE] FOURS À CHAUX DGM [BE]
FOURS À CHAUX DGM [BE] FOURS À CHAUX DGM [BE]
FOURS À CHAUX DGM [BE] FOURS À CHAUX DGM [BE]
FOURS À CHAUX DGM [BE] FOURS À CHAUX DGM [BE]
FOURS À CHAUX DGM [BE] FOURS À CHAUX DGM [BE]
FOURS À CHAUX DGM [BE] FOURS À CHAUX DGM [BE]
FOURS À CHAUX DGM [BE] FOURS À CHAUX DGM [BE]
FOURS À CHAUX DGM [BE] FOURS À CHAUX DGM [BE]


© Urbex Vision

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s